1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (11 Mercis)

Votre cancer est atypique sinon vous ne seriez plus là !

Primevère a compris qu’elle était sortie des statistiques. Son cancer, elle le voit comme un match de foot: chacun doit être à la bonne place, on doit avoir des stratégies et l’équipe doit être soudée autour du but. Le but c’est elle!

Un témoignage extrêmement complet où la raison côtoie l’intuition en bonne intelligence. Le soleil nous éclabousse !


Synopsis

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (3 Mercis)

Primevère a compris qu’elle était sortie des statistiques.

Primevère a 36 ans quand son mari, médecin du village, décède dans un accident de la route lui laissant la garde de leurs 3 enfants, Amy 9 ans, Garou 7 ans et Chloé 3 ans. Elle fera de ses enfants son unique projet de vie.

D’un tempérament aventurier, curieux et passionné elle cherche un sens à tout ce qui lui arrive. Rebondir et profiter pleinement de la vie, c’est dans cet état d’esprit qu’elle élèvera ses enfants. Elle a réussi.

Pour Primevère, la vie passe par

« La rencontre : une personne pour comprendre tout un pays,
   L’aventure : un frisson pour colorer tout son voyage,
   La nature : moi, petit, un au milieu du grand tout,
   La beauté : est une avec tous ces petits riens qui nous enchantent. »

A la sortie du film « Intouchable » cette phrase la bouleverse:

La vie, c’est la rencontre avec l’autre, c’est tout. 

Philippe  Pozzo di Borgo, dans "intouchable"

Je trouve cela si juste !

 s’exclame-t-elle.

Après 6 mois de vaines analyses pour mettre un nom sur les symptômes qui la font de plus en plus souffrir, l’IRM qu’elle a demandée pour tenter de mettre fin à la présomption de dépression, révèle un cancer du pancréas avec métastases au foie. C’était il y a presque 3 ans.

Primevère sait qu’elle est seule à ressentir ce qui se passe dans son corps. Sa vie n’a jamais été une autoroute mais plutôt une succession de paysages et de chemins transcendés par une belle énergie et un corps qui jamais ne s’est plaint. Rien de surprenant à ce que les médecins naviguent à vue.

Primevère sait qu’elle doit puiser en elle les « intuitions » qui guideront, dans la mesure du possible, le choix des traitements, pauses, respirations.

« Votre cancer est atypique, il faut être créatif dans les traitements ! ».

Fort heureusement Primevère est plutôt créative et sait surtout qu’elle peut compter sur un réseau d’amis toujours prêts à la soutenir, à l’affut d’expériences lui ouvrant de nouvelles portes.


Personnalité

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (5 Mercis)

femme-temoin jupeFemme de 61 ans.                                                  Date du Témoignage : Avril 2012

Maladie diagnostiquée à l'âge de 58 ans.

Née et vit en France

.Primevere situation-familiale  Primevere enfants

 

Primevere personnalite

 

 

Optimiste, aventurière, dynamique, sportive, passionnée, une forte personnalité, un leadership affirmé, Primevère

est "bon public".Elle aime rire et se faire des amis au gré des rencontres. L’amitié est une toile qu’elle tisse méticuleusement, le temps n’y a pas prise.     

 

 

 

« A 19 ans, sac à dos, me voilà partie pour découvrir les pays nordiques. Ma première aventure! Maman m’avait cousu un petit sac plein de poivre que je gardai autour du cou en cas d’agression ; je ne m’en suis jamais servi! J’écrivais tous les 3 jours une carte postale. »

Poisson, Ascendant Poisson, elle se passionnera pour l’astrologie quand elle devra faire face à une spondylarthrite ankylosante qui atteint deux de ses enfants dans leur jeune âge. Agir mais aussi comprendre, donner un sens à tout cela pour poursuivre son chemin et permettre à ses enfants de s’épanouir pleinement.

C’est très complexe l’astrologie (la vraie) ! Cela suppose une analyse fine du thème de naissance. Il faut plusieurs années de pratique, des compétences et de l’expérience. Je suis loin de tout maîtriser, d’ailleurs je ne pratique quasiment plus depuis que mes enfants sont indépendants.

Les poissons se passionnent vite et passent ensuite à autre chose !

 

   Primevere etudesPrimevere temperament

Issue d’une famille de 5 enfants avec une maman qui a beaucoup compté, Primevère fera des études de droit.

Voilà 3 ans que Maman a quitté ce monde. Je ne dis pas “nous a quitté” car je la sens encore si présente à travers tout ce qu’elle m’a donné.

Plutôt extravertie, intuitive et altruiste, elle sait trouver écoute, conseils et s’adapter aux circonstances de la vie.

Après le repas nous attaquons le sujet sérieux : la politique. Parler de tous les sujets a toujours été au sein de nos discussions familiales dans le respect des opinions des uns et des autres.

C’est après le décès de son mari qu’elle orientera sa carrière professionnelle dans le domaine du développement personnel. 25 ans plus tard elle évoque toujours avec autant d’émotions ce virage décisif.

Un vendredi soir je trouve un prospectus dans la boîte aux lettres pour une formation le lendemain sur la PNL. Chose rarissime les enfants n’étaient pas avec moi ce week end. J’ai appelé, il y avait encore de la place, j’y suis allée. Je me souviens d’un exercice de travail sur soi ou le message CONNAIS TOI TOI-MEME m’est apparu. Cela m’a mise sur les rails de ce qui devait être ma nouvelle vie.

Primevere religion

 

Primevère est née dans une famille catholique, à proximité du chemin de Saint Jacques de Compostelle, un chemin sur lequel la famille aime à s’y retrouver.

Primevère redécouvre la spiritualité qu’elle avait quelque peu enfouie en elle.

Elle a finalement toujours cherché à donner un sens à la vie.

 

 

 

Ce qui caractérise vraiment Primevère c’est sa joie de vivre, une joie de vivre communicative. Une voix rieuse, un regard qui toujours pétille. Les adversités de la vie n’ont fait qu’amplifier ce plaisir d’être en famille ou entre amis et de savourer chaque instant de vie.

 


Indicateurs de bien être

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (1 Merci)

Primevere indicateurs-vie

De ces indicateurs c’est celui de « la tendance au mal être » que le cancer a significativement impacté.

Si, comme tout un chacun, les coups de blues venaient de temps à autre perturber sa joie de vivre, Primevère est convaincue qu‘ils sont les ennemis de sa guérison. Elle fuit donc le contact avec les personnes qui s’évertuent à voir le verre à moitié vide et accentue cet état d’émerveillement qu’elle n’avait jamais vraiment perdu.

Du coup son émotivité et sa sensibilité naturelles « tolérance émotionnelle» s’en retrouvent accrues.

Il en est de même pour « l’indice bonheur » qui, quoique déjà haut monte encore d’un point.

La « tolérance à la douleur » n’a quant à elle pas évolué. Naturellement peu « douillette », Primevère a néanmoins appris à ne pas se laisser envahir par la douleur, variant « les outils » pour mieux la gérer : massages, position yoga (fœtus), méditation mais aussi médication qu’elle n’utilise que modérément.

 

Ce qui me semble le plus important : l’amour, la confiance en la vie et l’acceptation de ce que nous sommes (imparfaits mais porteurs d’espoir), l’acceptation de ce qui est « ici et maintenant »


Marqueurs émotionnels

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (3 Mercis)

 

événements

commentaires

âge

année

Décès de mon mari

Un accident de la route. Une famille qui se brise. 36 ans et 3 enfants de 9, 7 et 3 ans à élever seule.

36

1987

Décès de Papa

Mort subite, similaire à un arrêt cardiaque. L’autopsie révèlera que l'ascite a provoqué l’arrêt cardiaque. Il avait été opéré d’un cancer de l’estomac 3 ans plus tôt. 

42

1993

Chloé, ma dernière fille, prend à son tour son envol et quitte la maison.

Ce départ signe en quelque sorte la fin de mon projet de vie : amener mes enfants à l'autonomie.

53

2004

Licenciement

Une restructuration. Le travail de plusieurs années s'efface d'un trait. Sentiment d'injustice. Conflits, acharnements, procès que je perds. Pas facile de lâcher-prise !  
Avec le recul, une période de dépression s’en est sûrement suivie sans que je lui accorde attention.

54

2005

Décès de Maman

Une maladie du cervelet qui provoque la perte de toute mobilité en conservant la pleine capacité intellectuelle.  Les cordes vocales furent coupées pour lui permettre de respirer, ne lui laissant que le regard pour s'exprimer.

56

2007

Relation amoureuse difficile

La rencontre avec Julien à un moment de grande solitude. Une relation passionnelle et beaucoup de fantasmes. 400 km nous séparent, les personnalités s'opposent.

56

2007

Décès d'une amie proche

Julie décède des suites d'un cancer du sein après une rémission de 10 ans. C'était une battante qui faisait comme si son cancer n'existait pas.

58

2009

Obtention d'un nouveau job

Une sécurité financière mais aussi un nouveau challenge professionnel

58

2009

Avion raté

Revoir ma fille Chloé est reporté de 2 jours - billets d'avion perdus. Des émotions négatives inhabituelles et très mal gérées. Les retrouvailles mère-fille était bien sûre l’objectif principal du voyage. Avec le recul j’aurais dû y aller seule.

58

2009

 

« La dernière grosse contrariété a été de rater l’avion qui devait nous emmener Julien et moi à Montréal. J’ai reçu cet événement avec un manque de distance inhabituel. J’ai laissé cette émotion négative m’envahir.»

« Ma première vraie crise de mal au ventre a eu lieu une nuit dans un motel un peu triste ou nous avions fini par trouver une chambre.
Julien avait pété un peu les plombs trouvant que Chloé faisait comme s’il n’existait pas...Chloé était sortie fâchée du restaurant Italien.. »

Avant l’annonce de son cancer, Primevère vivait une relation un peu complexe avec Julien. Une rencontre qui avait suivi le départ de la maison du dernier enfant et ce licenciement qu’elle avait trouvé tellement injuste.

« Avec le recul, je traversais vraisemblablement une période dépressive que ma vitalité légendaire a inconsciemment transformée en fantasmes que je projetais sur Julien. »

La déception s’en est suivie car tout les opposait. Julien, plutôt passif, voyait le verre à moitié vide, Primevère, à moitié plein. Elle le tirait.

« Quand les premiers symptômes sont apparus, j’ai senti que c’était grave et qu’il me fallait mobiliser toute mon énergie.»

Avant même que le diagnostic ne tombe, Primevère avait rompu avec Julien. Ils sont restés amis.


Antécédents familiaux et de santé

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (1 Merci)

Qui

Quand

Pathologies 

Commentaires

Père

1993

cancer estomac

opéré en 1993 -  décédé subitement en 1996 des suites de ce cancer (symptôme arrêt cardiaque)

Sœur

  • 1998

cancer sein

opéré d'un premier sein + radiothérapie

  • 2000

cancer sein

opéré du deuxième sein + radiothérapie -> en rémission

Arrière-cousine

n/c

cancer utérus

 

J’ai fait mon arbre généalogique pathologique. 3 générations de femmes mortes en couche, 3 générations d’orphelins, 3 générations de pathologie foie-estomac-pancréas .... Bien sûr nos ancêtres mourraient plus jeunes et on ne savait pas toujours mettre un nom sur leur pathologie...mais cela interpelle.

Primevère a consulté un biogénéalogiste afin de détecter d’éventuelles prédispositions pour bien sûr permettre à ses enfants de bénéficier des progrès de la recherche.

La biogénéalogie® cherche à établir le lien entre l’histoire familiale et le vécu de la personne, afin de lui faire découvrir le sens et les conséquences biologiques de sa maladie. Elle s'intéresse fondamentalement aux conséquences biologiques induites par le système de croyances inconscient de l'individu, qui s'exprime au travers de la maladie ou de troubles du comportement.
http://www.biogenealogie.org/biogenealogie.htm


Sur le plan des « antécédents de santé & fragilités », Primevère n’a rien à signaler, RAS comme disent les médecins !

« J’ai vécu 59 ans de ma vie avec une belle énergie et un corps qui jamais ne s’est plaint.
Parfois, je pensais à cette chance que j’avais, mais la plupart du temps je trouvais ça normal. »


Le Diagnostic

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (2 Mercis)


Le Protocole Médical

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (3 Mercis)

Primevère a prévenu d’entrée qu’elle allait prendre plusieurs avis. Il est important de se sentir en confiance avec le traitement.

Le Centre Léon Bérard (Lyon) est rassurant avec sa technicité, ses blouses blanches...j’ai un numéro à vie m’a dit la secrétaire.

A Genève, l’accueil du Pr S. est chaleureux, il a vu le dossier et confirme ce qui a été dit. Il parle du nodule de « Sœur Marie-Joseph » ; cette rougeur apparue au nombril et qui gratouille est en fait un signe du cancer du pancréas. Quand Primevère lui en avait parlé, le gastro-entérologue avait simplement dit : 

 

Oui c’est votre nombril !

Maintenant je dois prendre une décision.

 Résumé des Protocoles

Produits

Protocole

Durée

Fréquence

Gemzar + Oxalyplatine

GEMOX

Février 2010 à novembre 2010

3h30 de perfusion. Au début tous les 15 jours puis toutes les 3 semaines -

FIRINOX  (5FU/acide folinique, irinotecan et oxalyplatine)

FOLFIRINOX 

Avril 2011 à mars 2012

7 heures de perfusion

 


Accompagnement Thérapeutique

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (3 Mercis)

Primevère est très sensible à tout. Ayant appelé sa collègue de travail, celle-ci lui dit en toute bonne foi.

Fais attention à la réflexologie....

Evidemment chacun connaît quelqu’un qui a eu une bonne ou une mauvaise expérience....

Puis-je me fier à mon instinct ?    Ai-je un autre choix ?


Aide: Les personnes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (3 Mercis)

  • La force de la famille et des amis pour assurer les relais

Primevère peut compter sur ses 3 enfants et surtout sur Amy,sa fille, qui habite à proximité avec son mari et ses enfants. Heureusement qu’il y a Skype® pour communiquer avec Chloé qui réside au Canada et Garou à Paris car les conversations sont longues et fréquentes pour se tenir informés et se réconforter.

La famille, les amis sont là....Ils appellent qui telle relation médicale, qui tel contact qui pourrait savoir... ou ils me disent seulement      “on est là”.

Le duo Amy/Eglantine (ma fille et ma belle-fille) avance; l’énergie et la volonté de me trouver la meilleure équipe médicale est telle que les montagnes n’ont qu’à bien se tenir....

Vendredi 20 heures, j’ai un RDV chez le gastro, Amy est avec moi bien sûr.... On ne parle plus au singulier on dit “on”.

Elsa nous a invitées Amy et moi au restaurant pour rencontrer son amie Brigitte qui a été soignée par le Pr S. C’est grâce à Elsa que nous avons eu le nom du Professeur. Ce dernier a laissé un souvenir inoubliable à Brigitte. Elle me raconte quelques anecdotes.

  • Se documenter, parler, trouver de l’aide

Amy a étendu ses connaissances alimentaires en passant plusieurs heures à discuter avec le responsable du Grand Marché Bio proche de la maison.

Nadja me parle de ce qu’elle a vécu avec son cancer du sein et de tous ces petits soucis qui accompagnent la chimio... et dont les médecins ne parlent pas toujours... et de ce qu’elle a trouvé pour en venir à bout. Trucs et astuces, système D. c’est important aussi.

Cathy vient boire le thé et je lui parle de ma démarche auprès de l’onco-généalogiste. Elle me parle de décodage génétique, de mémoire des cellules... un nouveau chemin à explorer.

  • Se savoir soutenue

par les amis et le corps médical

J’ai lu et relu tous mes mails de vous tous... je crois aux ondes positives... que la force soit avec nous !

Le Pr S. m’appelle en personne pour me dire que je peux commencer la chimio seulement la semaine prochaine, il n’y a pas d’urgence vitale...
Il me donne son numéro de portable personnel et m’encourage à l’appeler si j’en ai besoin.

  • Se faire chouchouter

Ma fille Amy me masse, son cœur est plein d’amour et quand elle me masse, son cœur est dans ses mains.

  • Etre entourée de personnes qui croient en vous

Primevère a longuement discuté avec Anne et son fils. Anne souffre de la même pathologie que Primevère. Son fils la soutient tout comme Amy le fait pour Primevère. Il connait tout du traitement de sa mère et des pronostics qu’il prend avec de la distance;  il croit en sa mère.

C’est tellement important d’avoir autour de soi des gens qui croient en vous au plus profond d’eux-mêmes.


Aide: Psychologie

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (2 Mercis)

 

La question se pose :    pourquoi, comment...qu’est-ce qui s’est passé?

 

Voilà une question avec laquelle je vais cheminer.

  • Psy ou pas ????

Quand la maladie pèse, il est sans doute utile de consulter un psy. Primevère en a fait l’expérience la première année, pendant 8 mois. Elle reconnait que cela l’a surtout aidée à « vider sa tristesse » et à regarder en face où elle en était dans sa vie.

J’ai l’impression aujourd’hui que l’essentiel est dans l’ici et le maintenant.
Etre au quotidien dans l’harmonie de mon « cœur-corps-esprit ».
Le passé est ce qu’il est... mon pouvoir est dans le présent.

  • Cultiver le rire

Primevère se crée toutes les occasions pour rire. Elle aime particulièrement les soirées animées par les récits des uns et les rires des autres. Les réunions de famille sont toujours des moments forts.

Nous sommes heureux de nous retrouver et nous nous racontons nos vies avec l’humour qui nous donne de la distance face aux tristesses de nos vies.

Primevère sait aussi s’installer confortablement et visionner un film humoristique, comme « Rien à déclarer ».

Comme je suis bon public, je ris de bon cœur aux aventures de ces 2 douaniers sur la frontière franco-belge. Le rire, c’est la vie.

  • Cultiver l’émerveillement

Primevère a toujours aimé la nature et s’en émerveille toujours un peu plus.

Le samedi matin, j’ai ouvert les volets et la fenêtre pour écouter le bruit du torrent. J’hume l’air de ma ville natale, l’air de mon enfance.

Les premiers flocons !... je regarde tomber ces petites étoiles de neige avec une joie enfantine.

  • L’humour toujours

A Paris, chez son fils, Primevère en profite pour faire les boutiques de perruques, nombreuses dans le quartier.

J’en achète une auburn et l’après midi je repars avec Barbara et je reviens avec une perruque bouclée d’un blond vénitien (vu le coût des perruques, je vais pouvoir changer de tête ! ).

  • La solitude

Un lundi de solitude.... Primevère en a une longue habitude mais parfois elle pèse lourd.

Donner est bien le plus beau cadeau qu’on puisse se faire à soi-même.

  • Le dialogue avec les cellules

Les séances de massages énergétiques portent bien au-delà du massage. Il y a toujours un mot, une phrase qui résonne en Primevère, lui ouvrant un nouvel angle de vue.

Aujourd’hui je comprends au détour d’un mot que je dois changer de stratégie : il ne s’agit plus de m’adresser à mes cellules malades pour leur demander de disparaître, il s’agit plutôt de demander à mes cellules souche et à mes défenses immunitaires d’activer leur énergie vitale.

  • La mutation

Primevère habite son corps de façon différente. Elle découvre des niveaux plus subtils pour être à son écoute et devenir son supporter.

Ce jeudi j’ai ma 20ème chimio... Je suis toujours là. Bien sûr un tel parcours est aussi une mutation... Aujourd’hui, mon énergie s’est intériorisée bien davantage car elle a besoin de faire appel à des niveaux plus subtils puisque je me retrouve pendant plusieurs jours avec une grande fatigue.

J’ai toujours eu conscience d’être une mutante et que la vie n’était pas une autoroute pour moi mais plutôt une succession de paysages et de chemins. Reste sans doute encore un long chemin de mutation à transmutation.

  • Le poids de la généalogie

Primevère s’est intéressée à la biogénéalogie®. Anne, une amie de longue date, y avait eu recourt.

Anne me parle de son histoire familiale et d’une démarche qu’elle a faite auprès d’une biogénéalogiste pour résoudre une difficulté liée à un « secret de famille ». Nous reparlons du sens de la maladie, du message qu’elle porte et de sa compréhension.

Entre la physiologie et la psychologie cette thérapie cherche à établir le lien entre l’histoire familiale et le vécu de la personne, afin de lui faire découvrir le sens et les conséquences biologiques de sa maladie. Quelles « stratégies de survie » ont utilisées les ancêtres de Primevère? Comment «court-circuiter» certaines des mémoires de comportement acquises et mémorisées en héritage de cette lignée et qui seraient aujourd’hui utilisées à mauvais escient ?

Discuter en famille des événements douloureux vécus dans le passé par les membres de sa lignée nous ouvrirait des portes...Dommage que les personnes concernées ne sont bien souvent plus là pour répondre aux questions qui surgissent aujourd’hui !


Aide: Biblio

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (3 Mercis)

  • Le livre « anti-cancer » de David Servan Schreiber(DSS)

Amy l’a lu et relu pour me concocter des petits plats appropriés.

  • La vidéo sur les Globules blancs faite par DSS

sur son site www.guerir.org 

http://www.guerir.org/magazine/globules-blancs-cellules

Je continue à encourager mes valeureux globules blancs, surtout depuis que j’ai vu cette vidéo incroyable.

  • "Dialogue avec l'ange" de Gitta Mallasz.

C’est un livre que Primevère voulait lire depuis longtemps.

Il arrive maintenant à un moment où je suis plus réceptive à la question du "Maître intérieur".

  • "La solution intérieure" de Thierry Janssen.

Thierry Janssen est un médecin chirurgien devenu psychiatre suite à diverses expériences personnelles. Il est allé à la rencontre des médecines traditionnelles et alternatives. Il prône une prise en charge globale de l'individu. L'individu a en lui même un pouvoir d'auto guérison.

"dialogue avec l'ange" et "solution intérieure" sont deux livres passionnants qui m'ouvrent des portes nouvelles.

  • « Traité des Rosamels » du phytothérapeute Jacques Dubreuil.

C’est du Canada qu’une amie lui envoie ce livre. Il donne des informations précises et pratiques sur les plantes permettant d’accompagner les traitements des différents types de cancer et autres maladies.

Moi qui suis dans une nouvelle phase de recherche, ce cadeau arrive en synchonicité avec mes pensées.

Primevère va essayer ce traitement (phytothérapie et digipuncture chinoise) puisqu’elle a choisi d’alterner les produits d’accompagnement tous les 2/3 mois afin de ne pas avoir d’accoutumance et peut-être mieux stimuler ses défenses immunitaires.

  • « l'homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle.

Primevère lui donne cet alias "comment se forment et se déforment nos croyances"

Lecture intéressante à ce moment où j’ai besoin de croire à demain.

  • "Agapè - le chemin de la guérison totale » Axel Paasche

Primevère a rencontré Axel à Bangkok où elle a assisté à un séminaire de massages/méditation avec son amie Anne. Axel met en pratique ce qu'il enseigne:

Il écoute sa voix intérieure.


Aide: Nutrition

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (1 Merci)

Avant son cancer, Primevère avait un régime alimentaire en conformité avec son tempérament sportif et aventurier : une diversité sans abus privilégiant déjà les fruits et légumes simplement par goût. Elle a repris en main son alimentation pour coller aux enseignements des nutritionnistes anti-cancer. Ainsi, elle a éliminé sans peine les aliments non recommandés qu’elle consommait déjà très peu (charcuterie, sucrerie) et a réajusté les proportions des aliments qu’elle consommait modérément. Sa consommation de viandes rouges et de laitages a baissé au profit d’une alimentation plus orientée vers les poissons.

Le diagnostic tombé, Amy me met au régime Omega 3 et protéines.
Objectif: Ne plus perdre de poids.
Moins 7kg en 2 mois et demi c’est beaucoup pour le petit gabarit que je suis !

Le livre "anti-cancer" de DSS et des nutritionnistes Dr Béliveau & Gingras lui fait découvrir des aliments qu’elle utilisait peu voire pas : le thé vert, la grenade, le chou etc.

Amy qui a lu et relu "anti cancer" de David Servan Schreiber me prépare un cocktail ad hoc.

Primevère s’organise pour que ses repas d’affaire aient lieu dans des restaurants asiatiques et évite toute consommation d’alcool. Elle adopte les sushis car le riz est un féculent bon pour les problèmes intestinaux.

Je vais acheter des sushis et déjeune au soleil dans le parc près du bureau. Les arbres sont encore verts, les fleurs belles... les premiers marrons annoncent l’automne.

Jacques Dubreuil dans son livre sur la phytothérapie et la digipuncture chinoise, précise aussi qu'il est bon pour éviter la prolifération des cellules cancéreuses, d'avoir une alimentation pauvre en polyamines.

Je vais surveiller mon alimentation !

Pourquoi les compléments alimentaires ?

Primevère ne connaissait pas les compléments alimentaires mais il lui est apparu évident qu’il fallait qu’elle aide son corps au-delà de l’apport alimentaire. Elle alterne tous les 2 ou 3 mois les produits qu’on lui recommande afin d’éviter une potentielle accoutumance qui en diminuerait les bienfaits. Elle a obtenu une ordonnance pour aller choisir elle-même les produits en pharmacie pour qu’ils lui soient remboursés. Il est certain que sur la distance ces solutions complémentaires ont forcément un coût financier.

Je sens qu’il faut que je booste mes défenses immunitaires, l’idée de prendre certains compléments en alternance avec d’autres me semble intéressante.

Mes Produits phare :

  • Combucha : boisson origine Japon
  • Spiruline : une algue
  • Gélule d’Huile de Foie de morue
  • Huile d’oméga 3
  • Huile de foie de requin
  • Jus de grenade

Quoi

Utilité

Source

thé au "combucha"

Boisson utilisée au Japon, faite à partir de thé sucré dans lequel on met un champignon sous forme de mère (comme pour le vinaigre) et qui a un effet épurateur en éliminant des micro-organismes nuisibles.

Contribue au renforcement du système immunitaire en régénérant la flore intestinale. Aide à la détoxification et l'épuration cellulaire, à l'assainissement du sang. Aurait un effet antibiotique.

Une amie l’ayant utilisé pour son propre cancer me l’a recommandé.

www.cfaitmaison.com :

thé vert – jus de grenade - chou - etc.

aliments dans la top liste des anti-cancers

Livre David Servan Schreiber « Anti-cancer »

ma spiruline

La spiruline est une variété d'algue bleue que l'on trouve en Afrique et au Mexique, à très forte teneur en protéines. La spiruline contient du fer, des bêta-carotènes, des sels minéraux, des oligo-éléments et des acides gras essentiels.

 http://sante-medecine.commentcamarche.net

mes gélules d’huile de foie de morue

L'Huile de foie de Morue contient des acides gras essentiels, éléments nutritifs importants pour les cellules de l'épiderme. Par ailleurs, sa richesse en vitamines A et D favorise l'assimilation du calcium et sa fixation sur l'os.  

 http://www.phytoreponse.fr

ma cuillerée d’huiles avec oméga 3

Ces acides gras contribuent à tonifier les membranes cellulaires, à améliorer le système nerveux central et à lutter contre toutes les formes de cancérisation. Ces acides gras sont à l'origine de la production des cytokines, des substances qui ont pour propriétés de défendre l'organisme contre les agressions extérieures.  

http://www.masantenaturelle.com

 

mon huile de requin

Huile de foie de requin, adjuvant des thérapies anti-cancer. Riche en alkylglycérols. Elle est connue de tous ceux qui s’intéressent aux médecines naturelles. L’action thérapeutique des alkylglycérols (AKG) qu’elle contient semble infinie: Inflammations, allergies, résistance à l’effort, problèmes cutanés... Une étude randomisée en double aveugle contre placebo a été soutenue par le professeur Henry Joyeux, spécialiste de la recherche contre le cancer.

 

 


Aide: Activité et bien-être

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (2 Mercis)

  • Activés sportives

Primevère pratique des activités sportives de façon modérée : ski, marche en montagne. Durant les chimio c’est plus difficile, elle est vite fatiguée

Mais quel plaisir cette balade en raquettes au clair de lune!& L’air est vif, le soleil se couche à l’horizon rouge et nous commençons à grimper.   Je suis heureuse, je me sens bien et je déguste le moment.

Parfois il faut s’abstenir et attendre les jours meilleurs.

Quelle belle journée de ski ... si j’avais pu ! Je rentre un peu triste d’être en dehors de la vie qui bouge, la vie qui se croque à belles dents. Je me prends une longue douche chaude pour enlever ce reste de tristesse....

Il faut aussi savoir trouver des activités tout aussi sympathiques en fonction de l’énergie du moment.....

Nous faisons une petite balade thématique, nous cherchons des symboles à découvrir tout au long du chemin. Je n’ai pas marché en montagne depuis un moment et ça me fait du bien.

Et quel plaisir quand cette énergie revient....

Je vais skier ce dimanche avec Amy. Une petite demi-journée, pour retrouver les sensations de glisse, sur une belle neige fraîche, avec mes petits fils tout joyeux qui s’amusent : on fait la course, on fait des grands virages comme si on dessinait un grand serpent, on saute des petits bosses, on fait la chenille... je rentre fatiguée mais heureuse.

Caro, une amie de Primevère, lui rend souvent visite. Ensemble elles pratiquent le yoga. C’est plus facile à 2 !

  • Activés sociales et culturelles

Primevère a toujours beaucoup lu et continue à beaucoup lire. Bien sûr ses lectures sont un peu plus ciblées sur ce qui peut l’aider à surpasser la maladie ou lui donner un sens. Mais Primevère aime aussi les sorties théâtre, cinéma et ne s’en prive pas.

The artist : Je suis allée voir le film avec Martine. Un beau moment en noir et blanc et muet.... A-t-on toujours besoin de la couleur et du son ? Le noir et blanc joue plus encore de la lumière et le silence nous laisse une grande marge d’interprétation... J’ai adoré !

La société passionne et révolte toujours autant Primevère

2012/Athènes est en feu : Les états n’empruntent plus aux banques centrales à taux 0, ils ont préféré emprunter aux banques qui elles empruntent à la banque centrale à un taux inférieur et revendent aux états des crédits à un taux plus élevé... la dette augmente... la rigueur s’installe... les gens ne peuvent plus payer leur loyer... là c’est de la folie pure !

Voir un peu plus.

2011/Les primaires socialistes : J’en ai marre des petites phrases assassines, des scandales... et surtout j’en ai marre d’un système économique qui devient fou.

Au dîner chez des amis, Primevère a défait et refait le monde ; ensemble ils se sont indignés de tout ce qui les choque :

La fracture sociale, le rôle des banques, la conception de l’enseignement, l’attitude de certains hommes politiques ....Qu’est- ce que ça fait du bien de refaire le monde !

La nuit suivante Primevère à rêvé qu’elle montait une école (avec ses amis) et qu’elle créait des "Goûters-Philo" pour les enfants.

Et pourquoi pas ???

Puis il y a les voyages, qui l'ont toujours attirée. A présent, elle cible ceux qui peuvent lui apporter des idées pour mieux gérer sa maladie. Anne lui a proposé un séjour zen (méditation-massage) en Thailande dans la région de Krabi (Sud) suivi de quelques jours à Bangkok.

Les billets sont dans mon sac, promesse d’évasion et de découvertes, de rencontres et de partage. Je repars travailler le cœur léger.

  • Activés artistiques

Peinture, bricolage, jardinage, calligraphie, les activités artistiques n’ont guère de secrets pour Primevère qui goûte à tout. Elle s’est mise à la sculpture.

Marie me demande de faire une page calligraphiée pour la signature des mariés et des témoins, comme je l’avais fait pour le mariage de Chloé. Je planche sur un projet. Je sors mes encres, mes plumes, mes pinceaux... avec un sentiment de réjouissance.

Primevère aime aussi chanter et chante à toutes occasions. Cette fois, c’est lors d’une cérémonie religieuse, le décès d’un ami, qu’Elsa lui demande de chanter, l’Ave Maria.

Je mets mon CD et je commence très doucement à chanter...  Je n’avais jamais encore senti aussi profondément que ce chant était une prière.

Et puis il y a l’écriture. Depuis les premiers jours de son cancer, Primevère a senti qu’il était essentiel de noter ce qui lui arrivait et de partager ces moments avec sa famille et ses amis.

Comment peuvent-ils m’aider
s’ils ne savent pas où j’en suis !

Notes sur mon chemin
Note comme une envolée musicale
Note comme une pensée qu’on veut garder car les pensées sont volatiles
Note comme une évaluation de l’émotion, du rationnel, du corporel, du spirituel...
Note comme un prix à payer pour prendre du recul.....


Aide: Spiritualité

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (3 Mercis)

Primevère a de plus en plus besoin de ce temps de recentrage qui passe par la méditation ou simplement le silence et une respiration profonde et calme. Ce temps qui passe en tous cas par le dépouillement c'est à dire l'oubli temporaire de tout ce qui nous occupe habituellement.

Lors d'une discussion avec une amie, la force, jusqu’alors inconnue, que la future maman est capable de déployer lors de l’accouchement, interpelle:

Cela passe sans doute par le recentrage; quand on accouche, pousser est le but unique jusqu'à la délivrance.

Irène, après une séance de massage, lui offre un livre de prières.

La prière n’a pas le même sens selon les religions, pour moi c’est surtout une attitude intérieure de recueillement pour accéder à ma conscience.


Le Suivi

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (3 Mercis)

Hier soir Primevère a eu du mal à s’endormir. Demain elle passe un scanner. Evidemment toutes sortes de pensées passent dans sa tête, des plus sombres aux plus optimistes.

Mon cerveau est une passoire où des vents contraires s’engouffrent et repartent... Je calme ma respiration.

L’attente des résultats est une sorte de « torture », certes involontaire.

Ça me paraît long... plus long que la dernière fois... est-ce que ça signifie quelque chose ?

Et les résultats sont une délivrance.

Pas de changement par rapport au dernier scanner !
C’est une bonne nouvelle.

Sauf que parfois, quand les marqueurs remontent il faut faire avec.

J’essaie de mettre la cloche de verre entre moi et l’angoisse de ces résultats, d’accepter puisque c’est la réalité... mais j’ai envie de pleurer, d’hurler à l’injustice. J’étais si bien pendant mes vacances, mais voilà... sournoisement le travail de sape de mes cellules folles repart.... Je reprends la chimio.

  •  Petite histoire de marqueurs

Le suivi des marqueurs peut aussi être révélateur de moments cocasses :

Primevère fait sa prise de sang au laboratoire près de chez elle. Le 13 septembre les résultats ont donné un marqueur à 4400. Il était à 400 en juillet !

Angoisse assurée !

L’oncologue a trouvé ça bizarre et un labo de Lyon a refait l’analyse : 1800.

Ça n’a l’air de rien mais on respire mieux !

En même temps, Primevère a fait un scanner le 29 septembre qui a confirmé la stabilisation. Le 5 octobre, Primevère refait la prise de sang au labo près de chez elle : 3800.

L’angoisse est toujours présente mais ... on espère l’erreur !

Le lendemain, 6 octobre, l’hôpital de Lyon refait un contrôle : 1500.

Une explication s’impose !

Ce n’est pas vraiment la colère qui motive la recherche d’explications mais dans un parcours cancer nos émotions sont à fleur de peau et en user à mauvaise escient n’a rien d’agréable.

Primevère téléphone au laboratoire près de chez elle pour dire qu’il y a un problème. Le responsable lui répond que c’est normal qu’il y ait des écarts car tous les labos n’ont pas les mêmes machines.

Là il se fout de moi car du simple au double...
c’est un peu gros.

Et dire que le marqueur est un élément du diagnostic
pour décider des chimios !!!

Primevère discute de ce risque de mauvaise interprétation des marqueurs avec l’oncologue. Il confirme que c’est effectivement un problème et Primevère apprend à cette occasion un autre problème auquel les oncologues sont confrontés :

Il y a des personnes avec des marqueurs élevés et qui n’ont pas de cancer, d’autres qui n’ont pas de marqueur et qui ont un cancer....

Je repense à la petite phrase d’Irène « la conscience est dans le corps » ... et la confiance aussi !


Transmettre: Ce que j'ai appris

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (4 Mercis)

♥ Le radiologue me donne un bon conseil:

 Gardez votre dossier vous-même, si vous voulez changer d’équipe vous aurez votre dossier avec vous .

Ecrire

C’est un moyen d’évacuer ce qui pèse mais aussi de poser sa réflexion. Primevère a décidé de partager son dialogue avec elle-même. Cette « intimité » l’ouvre à celle des autres et les échanges en sont d'autant plus profonds, plus enrichissants.

Le dialogue de Primevère avec elle-même s’intitule

 Notes sur mon chemin 

 

            " Note comme une pensée qu’on veut garder car les pensées sont volatiles

              Note comme une évaluation de l’émotion, du rationnel, du corporel, du spirituel

              Note comme un prix à payer pour prendre du recul "

Partager

 Echanger les «Trucs et astuces », le « système D », est tout aussi important que les protocoles médicaux.

Nathalie me parle de ce qu’elle a vécu avec son cancer du sein et de tous ces petits soucis qui accompagnent la chimio... et dont les médecins ne parlent pas toujours... et de ce qu’elle a trouvé pour en venir à bout.

S’entourer de gens qui croient en vous au plus profond d’eux-mêmes.

Créer sa route entre chimio, compléments alimentaires et surtout entourage positif qui ouvre de nouveaux horizons...

Je sens cette sollicitude autour de moi et ça me fait du bien.

Changer ses habitudes, être à l’écoute de soi 

Rien ne sera jamais plus comme avant. Quelle ouverture sur soi ! Dommage qu’il faille ces déclencheurs un peu brutaux.

 J’habite mon corps de façon différente. Je découvre des niveaux plus subtils pour être à son écoute et devenir son supporter.

 ♥ Partager nos ressentis et remarques avec le corps médical

Il en restera toujours quelque chose.

Les résultats de scanner sont très peu explicites en France. J’en ai fait la remarque en prenant pour exemple celui de la Suisse qui parcourt et commente chaque partie visualisée en mentionnant aussi et surtout ce qui va bien !

Ne pas se laisser démoraliser par les marqueurs


Les marqueurs ne sont qu'un des indicateurs. Ils peuvent monter extrêmement haut après une pause chimio (jusqu'à 5000 dans le cas de Primevère sur une norme de <35). Ils redescendent assez vite avec la chimio ce qui prouve que le traitement agit.

Une amie avait un cancer du sein fibreux sans que les marqueurs le signalent. A l'inverse des marqueurs peuvent être positifs sans qu'il y ait de cancer car certains marqueurs réagissent à d'autres événements du corps.

Toujours avoir un projet de vie

Primevère a pris conscience que son projet de vie était ses enfants.

Quand ma dernière fille a quitté la maison, je n'ai pas tout de suite réalisé que je n'avais plus de projet de vie.

Aujourd'hui Primevère veut transmettre, transmettre ce que la vie lui a appris. La continuité de son projet de vie, sous une autre forme, des « raccourcis » pour profiter pleinement de la vie.

Avoir plusieurs avis médicaux

Certes 2 oncologues, 2 avis... mais c’est la richesse des expériences et la recherche du petit détail qui feront peut être toute la différence.

Je sais qu’il n’y a que moi qui ressens ce qui se passe dans mon corps, et que de toute façon les médecins naviguent à vue. Je suis de plus en plus persuadée que je dois puiser en moi les « intuitions » qui me guideront dans les choix de traitement.

Se recentrer pour canaliser les énergies dont le corps a besoin

Aujourd’hui l’essentiel est dans l’ici et le maintenant. Le passé est ce qu’il est... mon pouvoir est dans le présent.

S’ouvrir, être à l’écoute, remettre en question ses croyances

Evidemment chacun connaît quelqu’un qui a eu une bonne ou une mauvaise expérience....

Puis-je me fier à mon instinct ? ... Ai-je un autre choix ?

♥ Alterner les produits d’accompagnements

selon l’adage

User de tout, n’abuser de rien !

Alterner les produits d’accompagnement tous les 2 à 3 mois afin de ne pas créer d’accoutumance et mieux stimuler les défenses immunitaires lui parait faire du sens.

Continuer à vivre pleinement

Nous l’aimons parce qu’avec ses qualités et ses défauts, il est un homme debout, un homme qui marche et qui poursuit ses rêves en regardant les sommets


Point de vue de l'entourage

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (1 Merci)

Réflexion de son amie Anne suite à une discussion avec Primevère sur le côté « atypique » de son cancer:

Le cancer du pancréas qui parle en toi n'est peut-être pas atypique (ou peut-être que si bien sûr) mais peut-être que tout ce que tu as entrepris autour de la chimio a un effet notable - complément alimentaire, attention à la nutrition, méditation, lecture, massage, centration en toi, place à l'essence, le sens, la spiritualité (pas bigoterie, spiritualité!!!!), la créativité, l'expression de Soi, ... sauf que ce n'est peut-être pas intégré dans les analyses médicales .... Et que du coup la médecine le trouve atypique.

Il semble également que le cancer sait laisser la place à la guérison lorsque le conflit intérieur dont il parle et sonne l'alarme est résolu.

Barbara, lui envoie ce message après avoir écouté une émission sur le sida:

Il y a quelques cas de patients suivis qui sont séropositifs et dont la maladie n'évolue pas du tout sans aucun médicament... pourquoi ? Les chercheurs s'interrogent et cherchent. Je suis contente que la science bute sur des comportements irrationnels où l'immunité est meilleure chez quelques uns - est-ce la foi, les régimes, le hasard, l'hérédité génétique on a encore beaucoup d'inconnues dans les sujets de santé donc vivent les toubibs créatifs et à bas les certitudes...


Point de vue des Professionnels santé

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (1 Merci)

R.B. un médecin aujourd’hui à la retraite

Chapeau ! Vraiment, chapeau ! Il faut garder le moral, c'est essentiel.

Prof P.S.

En occident nous avons fait l'erreur de nous éloigner de la spiritualité.

 

 


 

_

Commentaires   

0 #11 PrimevèreLavonda 20-08-2019 09:11
Thanks for finally writing about Primevère
Citer
0 #10 PrimevèreMadeline 28-08-2016 08:19
Je ne pouvais m'abstenir de commenter. Extrêmement bien rédigé!
Citer
0 #9 L'espoir, pour ma mamanMira 12-11-2014 11:22
Ma maman a un cancer cefalopancréati que et habite en Roumanie. Je vous remercie pour vos témoignages qui nous donnent de l'espoir,
Citer
0 #8 pas tout seuleric 05-08-2014 12:47
La lecture de ta présentation me donne du moral. Opéré d un cancer à la tête du pancréas j ai des métastases au foie qui résistent.Folfi rinox sans succes, maintenant gemzar . J essaye de m accrocher et vit beaucoup de choses comme tu les ressens.Comme j aimerais avoir ta force
Citer
0 #7 pas tout seuleric 05-08-2014 12:40
Un grand merci ! Je vis cela a 53 ans cancer tete du pancreas opere mais metastases au foie . Folfirinox 2 mois sans resultat donc gemzar.... je n arrive pas a rester positif , merci pour tous ces conseils et cette force interieure
Citer
+1 #6 Merci, vous lire fait du bienAnnick 31-07-2014 16:11
Juste merci, je n'en suis qu'à la 5ème chimio...et c'est un jour "sans" (force, envie, moral etc...) Vous lire m'a fait du bien et donné des idées, Merci.
Citer
0 #5 Un mental extraordinaireRené Pierre 09-06-2014 15:29
Quelle force! Il faut avoir un mental extraordinaire pour se "voir" avec tant de clairvoyance. J'en reste sidéré.
Citer
0 #4 Une source d'énergieFrançois 30-01-2014 13:53
Une histoire prenante, sans pathos mais des faits. Un véritable apport d'énergie pour le malade et les aidants. :roll:
Citer
0 #3 Passionnant, éclairant ,vivantAnnie 23-01-2014 22:54
Étonnant de lire ainsi synthétisé - avec plein de finesse et de flash sur les essentiels - ce parcours partagé.
Passionnant, éclairant et surtout terriblement vivant.
Bravo!!!
Citer
0 #2 MERCIColine 23-01-2014 09:25
Merci.
Je ne trouve pas d'autres mots à vous dire.
Merci du fond du cœur.
Citer

Cette lecture vous a touché(e) ? elle vous a enrichi(e) ?

A votre tour de partager, ajoutez un Commentaire !


Code de sécurité
Rafraîchir