Ces réflexions, issues des témoignages, vous suggèrent de partager votre expérience, vos idées et vos ressentis afin de susciter des actions visant à ce que la maladie ne soit pas un obstacle à la vie. L'action mène au changement, ensemble on est plus fort, exprimez-vous.

BANG !

Le coup de feu est tiré, la course commence. Les coureurs s’élancent sur la piste. La veille, il a plu, le sol est encore humide. Le temps est frais. La journée est parfaite pour une course. La lignée de coureurs forme rapidement un peloton. Tel un banc de poissons, ils ne font plus qu’un. Un peloton qui impose son rythme pour optimiser son énergie tout au long de la course. Comme c’est le cas pour n’importe quelle course, en une courte période de temps, les plus forts commenceront à se démarquer et les plus faibles commenceront à prendre du retard.

Mais ce n’est pas ce qui s’est produit pour Ben.

Un jour que je déjeunais avec Pihen et que nous discutions des difficultés de la vie, il s’effondra en larmes :

Tu sais, le malade est soutenu par toute une équipe médicale mais il n’y a rien pour soutenir l’aidant. Il vit au jour le jour les difficultés du malade tout en gérant le quotidien car la vie poursuit son chemin, quoi qu’il arrive. 

Ce petit manuel de survie pour « aidant » lui est dédié, avec toute la reconnaissance éternelle que je lui voue pour ce parler vrai, si rare mais tellement enrichissant. Merci Pihen.

Comment oublier hier sans penser à demain?

L'instant présent, une bouée pour apaiser les souffrances.....

La peur est une émotion, en principe liée à un danger réel et reconnaissable. L'anxiété est un sentiment qui se manifeste lorsque l'on est dans l'attente; un danger imprécis, source d'insécurité, en est à l'origine.   L'angoisse découle de l'anxiété; c'est une souffrance dont la douleur est physique et morale. (référence: peur).

Le système de santé est-il conforme à sa définition ?

 Ton cancer n'est peut-être pas atypique.

Peut-être que tout ce qui a été entrepris autour de la chimio a un effet notable sauf que ce n'est pas intégré dans les analyses médicales, de fait, la médecine trouve ce cancer atypique.

 J'ai vu dans les yeux des médecins, et compris par les non-dits, qu'ils ne me donnaient pas beaucoup de chance de survie.